La respiration, le diaphragme et l’ostéopathe

Le diaphragme est le muscle principal de la respiration. Où se situe t-il ? Quel est son rôle ? Comment l’ostéopathe agit-il sur le diaphragme ? Votre ostéopathe à Paris va tenter de vous l’expliquer !

Où se situe le diaphragme ?

Le diaphragme est un muscle transversal, en forme de parachute, qui tapisse de gauche à droite et d’avant en arrière toute la partie basse de la cage thoracique.

Commençons par les informations primaires. La cage thoracique est composée de 24 côtes : 12 côtes à droite et 12 à gauche. Chaque côte part du sternum à l’avant et se dirige latéralement puis postérieurement dans le dos jusqu’aux vertèbres dorsales.

Le diaphragme s’attache sur le sternum, et sur les six dernières côtes de chaque côté. Par son attachement sur les six dernières côtes, il est donc en rapport avec les six dernières vertèbres dorsales.
Rappelons que nous avons chacun sept vertèbres cervicales, 12 vertèbres dorsales et cinq vertèbres lombaires.

Il possède de plus des piliers qui s’insèrent sur les quatre premières lombaires.

Le diaphragme s’insère donc sur la colonne vertébrale à partir de la sixième dorsale, jusqu’à la quatrième lombaire : soit 11 vertèbres au total. Par conséquent, de façon directe ou indirecte, il s’insère sur la moitié de la colonne vertébrale.

« Le diaphragme, à quoi il sert-il ? »

Le diaphragme est le seul muscle inspirateur du corps.
Il correspond à la limite entre la cavité thoracique et la cavité abdominale.

Il s’agit du premier muscle que l’on utilise quand on vient au monde. Le diaphragme permet de pousser le premier cri lors de la naissance et ainsi de déclencher la respiration. Le premier cri du bébé a une fonction vitale qui signe l’entrée de l’oxygène dans son corps et donc la mise en place des fonctions cardiaques et respiratoires.

Le diaphragme se contracte pour la première fois lors de la naissance et cette contraction ne s’arrête jamais.
La contraction du diaphragme est une contraction réflexe et involontaire : nous ne sommes pas obligés de penser à respirer pour respirer. Néanmoins il est possible de modifier la respiration volontairement lorsque nous voulons prendre de grandes inspirations.

Il joue également un rôle dans les phénomènes de toux, lors des rires et des pleurs et surtout lors de la phonation (essentiellement lors du chant).
De plus, sa contraction est à l’origine de la mobilité des viscères et organes abdominaux.

L’ostéopathe travaille sur la respiration via le diaphragme :

Le diaphragme est sollicité lors de la respiration au quotidien, lors d’une activité sportive modérée (entrainement) ou lors d’une activité sportive intense (marathon, compétition…) et lors des efforts d’apnée. Il a un rôle fondamental lors de l’accouchement chez la femme enceinte. Le diaphragme est un zone anatomique clé pour Les artistes : comédiens, musiciens, chanteur…

Le diaphragme, muscle principal de la respiration (muscle inspirateur du corps), peut-être travaillé par l’ostéopathe afin d’améliorer les performances.

Par des manipulations douces, l’ostéopathe travaille sur le diaphragme et détend ses fibres musculaires. Il joue sur la mobilité des côtes et donc sur la respiration.

L’ostéopathe, pour être efficace, agit également sur la mobilité des zones anatomiquement liées au diaphragme. Le but étant que ces zones n’interagissent pas avec le mouvement du diaphragme : dorsales et lombaires, cervicales (l’innervation du diaphragme se faisant par le nerf phrénique qui sort de la colonne vertébrale par les deuxième, troisième et quatrième cervicales), abdomen (principalement le foie et l’estomac)…

Le diaphragme étant une structure centrale du corps par sa localisation et par sa fonction, il est important que l’ostéopathe l’investigue lors de chacun de ses traitements.

De plus, l’ostéopathe sur le diaphragme travaille dans le cadre de nombreux motifs de consultation : douleur costale, douleur au dos, torticolis ou lumbago, douleur abdominale, constipation, reflux gastriques (RGO), hoquet chronique, insuffisance veineuse, douleur de bassin, douleur d’épaule… le diaphragme peut être incriminé dans le schéma dysfonctionnel de nombreuses douleurs.

Exercices de respiration pour travailler le diaphragme : les conseils de votre ostéopathe à Paris

Pour le sportif ou pour le sédentaire, il est intéressant de travailler son diaphragme.

Le travail se fait essentiellement en position allongée. Il consiste à se concentrer sur la respiration abdominale lors des inspirations et expirations.
Lors de l’inspiration, le ventre gonfle (2) et lors de l’expiration, il se relâche (1). Les mains posées sur le ventre, vous pouvez ressentir ces mouvements.
Vous pouvez également poursuivre l’exercice en prenant de grandes inspirations tout en gonflant le ventre, et en rentrant un maximum le nombril lors de l’expiration.

Informations et prise de RDV avec l’ostéopathe à Paris :

N’hésitez pas à contacter Mathilde Locqueville, ostéopathe à Paris, au 07.69.03.41.41