Préparation à l’accouchement par l’ostéopathe

Préparation à l’accouchement avec une sage femme ou une gynécologue, haptonomie, sophrologie, piscine, yoga pré-natal, ainsi qu’avec l’ostéopathe. De nos jours la future maman peut choisir la ou les méthodes qui lui sont le plus adaptées.

Renseignée, elle prépare et organise sa grossesse et son accouchement afin d’être prête et sereine pour donner la vie.

La préparation à l’accouchement traditionnelle par la sage femme :

L’accouchement est souvent redouté par la future maman en vue de l’attente interminable et des douleurs qu’il peut engendré pendant le travail.

Des gynécologues ou sage-femmes proposent des séances de préparation à l’accouchement. Elles se déroulent à partir du 7e mois de grossesse. La sécurité sociale rembourse 100% des séances. Elles ne sont néanmoins pas obligatoires.

Elles permettent d’effectuer une préparation physique et psychologique, de mieux connaitre son corps, de recueillir des informations…
Grossesse, accouchement, suites de couches, soins au bébé, retour à la maison, place du père, allaitement et alimentation sont les huit thèmes abordés pendant ces séances de préparation.

Deux parties composent les séances de préparation à l’accouchement. La partie théorique concerne le déroulement de l’accouchement. La partie pratique permet de s’exercer aux différents gestes et positions d’accouchement, d’apprendre à respirer, de poser des questions, etc.

D’autres méthodes pour se préparer à l’accouchement :

Il existe par ailleurs d’autres méthodes pour se préparer à l’accouchement :
– l’haptonomie : favorise le développement, par le toucher, des liens affectifs entre l’enfant et les futurs parents
– l’acupuncture
– la sophrologie : pour la respiration, parents stressés ++
– la piscine : permet d’assouplir le bassin, de soulager les jambes lourdes, de travailler la respiration et de se détendre
– le yoga pré-natal (Institut de Gasquet) : travaille sur les postures, la respiration et la relaxation
– le chant pré-natal
– l’ostéopathie : travail sur les articulations du bassin (lombo-sacrée, sacro-iliaques, sacro-pubienne, symphyse pubienne), le périnée, le diaphragme, le dos… Ainsi, le bassin est plus mobile lors de la descente du bébé pendant de l’accouchement

Finalement, il est important et indispensable que la future maman effectue une activité sportive quotidienne. 30 minutes de marche par jour, natation et vélo sont à privilégier.

La préparation à l’accouchement par l’ostéopathe :

En parallèle de la préparation à l’accouchement par la sage femme, dès le 7e mois de grossesse, l’ostéopathe soulage les douleurs liées aux modifications physiologiques et anatomiques et prépare le corps et le bassin de la femme enceinte pour un travail facilité et un accouchement optimal.

L’ostéopathe travaille sur :
– la mobilité globale du corps
– la mobilité spécifique du bassin et du périnée (facilitation de l’expulsion), du diaphragme (augmentation de la capacité respiratoire), des lombaires (action nerveuse sur le viscérotome de l’utérus) et des attaches ligamentaires de l’utérus (mobilité de l’utérus)
– les systèmes vasculaires et veineux

Les objectifs de la préparation à l’accouchement faite par l’ostéopathe consistent à rétablir la cinétique du corps et spécifiquement celle du bassin. Elle apporte par ailleurs un relâchement tissulaire de la zone et facilite l’expulsion lors de l’accouchement. Enfin, elle prévient les complications dues à l’accouchement : incontinences urinaires, prolapsus, douleurs aux rapports, etc.

La préparation à l’accouchement par l’ostéopathe se fait idéalement sur deux séances au début et à la fin de la préparation l’accouchement traditionnelle.

Future maman, au troisième trimestre de votre grossesse, contacter l’ostéopathe à Paris pour plus d’informations ou pour prendre RDV.
Mathilde Locqueville Ostéopathe : au 07.69.03.41.41 ou par mail à mathildelocqueville.osteo@gmail.com