Entorse de cheville, l’accompagnement de l’ostéopathe

Cheville fragile qui a tendance à se tordre lors de la marche ou de la course, manque d’équilibre sur un pied, les signes d’une entorse de cheville mal soignée sont nombreux.
La cheville est une articulation complexe qui nécessite une prise en charge adaptée en cas d’entorse. Accompagnement avec le kinésithérapeute pour travailler sur la proprioception et la stabilité de la cheville et du pied et suivi par l’ostéopathe pour apporter mobilité et équilibre global du corps.

Une entorse est un traumatisme d’un ligament :

Les ligaments sont des faisceaux de tissus très résistants. Ils permettent la stabilité d’une articulation. Ils se situent entre les os.

En cas de mobilisation excessive de l’articulation, en dehors des amplitudes physiologiques, le ligament se retrouve étiré, parfois distendu. Dans les cas les plus grave le ligament est déchiré, accompagné ou non d’un arrachement osseux.

La cheville est maintenue intérieurement et extérieurement par des ligaments :

Plusieurs groupes ligamentaires assurent la stabilité de la cheville afin qu’elle soit totalement stable.

Un peu d’anatomie…

La cheville est formée par la réunion du tibia supéro-intérieurement, de la fibula ou péroné supéro-latéralement et du talus et du calcénéum inférieurement.

Que ce soit en interne ou en externe la cheville présente des ligaments qui permettent de la stabiliser :

  • en externe : le ligament latéral externe (LLE), composé de trois faisceaux talo-fibulaire antérieur, talo-fibulaire postérieur et calcanéo-fibulaire
  • en interne : le ligament latéral interne (LLI)

Les entorses du LLE de la cheville sont les plus fréquentes :

En traumatologie du sport, les entorses du ligament latéral externe de la cheville sont les plus fréquentes. Elles touchent principalement l’adulte et l’adolescent.

Le plus souvent l’atteinte du LLE fait suite à un traumatisme en inversion, le pied partant en dedans. L’atteinte se propage généralement d’avant en arrière en fonction de la gravité du traumatisme, le faisceau antérieur est donc le premier atteint.

Il existe plusieurs stades d’entorse de cheville. L’entorse bénigne correspond à la simple distention des faisceaux antérieur voir moyen du LLE, l’entorse moyenne entraine une rupture du faisceau antérieur du LLE et enfin l’entorse grave présente une rupture des faisceaux antérieur et moyen voir aussi le faisceau postérieur.

Les critères de gravité lors d’une entorse de cheville :

Il est conseillé et obligatoire de consulter un médecin en cas de récidive ou si :

  • l’âge du blessé est de plus 55 ans ou moins de 15 ans
  • il est impossible de faire plus de quatre pas
  • les douleurs sont toujours présentent au cinquième jour

La radiologie ne permettant pas de voir les ligament, elle est nécessaire qu’en cas de suspicion de fracture associée.

Le protocole GREC face à une entorse de cheville

Au moins les deux premiers jours, le traitement en urgence comprend :

  • Glace : application de glace sur la cheville 20 minutes 4 à 6 fois par jour
  • Repos : correspondant à l’arrêt du sport (minimum 15 jours)
  • Élévation : du membre atteint
  • Compression : par un bandage pas trop serré

En parallèle, la prise d’antalgiques est recommandée afin de diminuer les douleurs. De plus, des anti-inflammatoires non-stéroïdiens sont prescrits pendant 2-3 jours afin de diminuer l’inflammation due au traumatisme.

En cas d’entorse moyenne ou grave, le port d’une attelle AirCast est fortement recommandé.

Une entorse de cheville nécessite une prise en charge kiné adaptée :

Quelque soit le stade de l’entorse, il est important de débuter une rééducation kiné. En effet, les séances de kinésithérapie permettent de limiter les récidives. Elles sont composées d’exercices de renforcement musculaire et exercices de stabilisation et proprioception de la cheville.

Régis Boxele, médecin du sport, image dans une vidéo la prise en charge de l’entorse de cheville par le kiné.

Et l’ostéopathe pour votre entorse de cheville ?

L’ostéopathe a un rôle important dans la prise en charge de l’entorse de cheville.
Il permet de redonner de la mobilité à la cheville, de relâcher les tensions tissulaires dues au traumatisme. Il a pour but d’accroitre la vascularisation de l’articulation et d’équilibrer les appuis afin de soulager la cheville blessée. Enfin, il limite les récidives d’entorse de cheville.

Par un examen clinique précis l’ostéopathe repère les zones impactées et sollicitées suite à l’entorse de cheville. Il pose ensuite un diagnostic précis et cible les zones à travailler. Enfin, par des manipulations douces, l’ostéopathe travaille sur différentes parties du corps.

Le nombre de séances nécessaires à l’ostéopathe pour vous soulager dépend de la gravité de l’entorse et des tensions corporelles retrouvées. A titre indicatif elle peut varier d’une séance à trois séances.
Toutefois, dès la première consultation, l’ostéopathe redonne de la mobilité au corps et spécifiquement à la cheville et apporte un soulagement.

Pour plus d’informations contacter votre ostéopathe à Paris :

Entorse fraiche ? Séquelles d’entorses anciennes ? Vous souhaitez avoir des informations ou prendre un rdv avec l’ostéopathe à Paris : contacter Mathilde Locqueville au 07.69.03.41.41